La cuisine de Tahiti et ses Iles

L’étonnante diversité et le grand attrait de la cuisine de Tahiti et ses Iles

La cuisine de Tahiti et ses Iles est le beau résultat de près d’un siècle et demi d’échanges et d’osmose entre les communautés ethniques et culturelles qui ont vécu dans nos îles. C’est une cuisine à la fois simple et raffinée : Simple parce qu’il s’agit d’une cuisine naturelle qui reste basée sur l’utilisation de produits frais avec un minimum de mélange d’ingrédients. Et raffinée parce que la cuisine polynésienne décline à l’infini une palette de saveurs et de parfums qui se conjuguent harmonieusement, tout en préservant l’individualité gustative de chacun des ingrédients utilisés.

La cuisine de Tahiti et ses Iles, c’est aussi – et peut-être surtout – la diversité de l’offre de plats dans les très nombreux restaurants de la capitale et des archipels : On y découvrira une véritable farandole de goûts exclusifs et de sensations uniques, en dégustant des plats typiquement polynésiens, des plats asiatiques ou des plats issus de la gastronomie française. Et le trait le plus remarquable de cette cuisine inédite est que les différences influences culinaires se sont au fil des temps, adaptées les unes aux autres en s’empruntant mutuellement des petits secrets ancestraux ; au point même que certains restaurants offrent des plats réalisant une véritable fusion des genres et des influences.

A l’origine, la cuisine de Tahiti et ses Iles était celle de pays coupés du monde et ne disposant que des ressources offertes par la nature : Les préparations étaient à base de poissons, de lait de coco, de racines, tubercules et fruits endémiques… Mais la viande était absente, au même titre que les céréales et les produits laitiers et céréaliers… Il a fallu attendre l’arrivée des premiers marins européens pour que soient introduits des poules, des porcs, de la farine, du sucre… Et dès lors, les polynésiens adoptèrent et s’approprièrent ces nouveaux modes alimentaires en marge de leurs traditions culinaires ancestrales ; révélant une fois de plus à cette occasion, à quel point les polynésiens se sont montrés adaptables et ouverts d’esprit dans les premières années de la colonisation… A la fin du 19ème siècle, l’arrivée d’un important contingent de travailleurs chinois « hakka » (originaires de la province de Canton), va introduire le riz et de nouvelles influences culinaires qui séduiront très vite les populations et apporteront un nouvel élan d’inspiration aux chefs cuisiniers… au point que notre cuisine chinoise est d’une qualité et d’un raffinement tels qu’elle égale et parfois même supplante (de l’avis d’une majorité d’experts), les cuisines de certaines régions de Chine et d’Asie du Sud Est…

Qu’il nous soit permis ici d’éradiquer certaines croyances hors d’âge qui réputent que les viandes de baleine et de tortue sont encore consommées à Tahiti car c’est tout simplement faux : La chasse à la baleine est interdite depuis le milieu du 20ème siècle. S’agissant des tortues, leur chasse et la consommation de leur viande sont également interdites.

Citons pour finir, quelques plats emblématiques de nos traditions culinaires pluriculturelles :
La gastronomie polynésienne typique reste basée sur l’usage des féculents et tubercules comme le taro, l’igname, le tarua, la patate douce, le ufi et le fruit de l’arbre à pain (le uru). Le poisson cru (mariné dans le jus de citron et servi avec du lait de coco) est une icône de notre cuisine. A l’occasion des tamara’a (repas de fêtes), on prépare le four tahitien ou Ahi ma’a : chevrettes (crevettes d’eau douce), porc, féculents, uru et autres sont alors placés dans un grand trou sur des pierres chauffées à même les braises. Et on recouvre le tout de feuilles de bananier et de sable pour cuire à l’étouffée.
La cuisine chinoise décline une infinité de plats parmi lesquels les plus célèbres sont incontestablement le ma’a tinito (porc, haricots rouges et vermicelles transparents), le pu’a choux (ragout de porc et de choux à la sauce huitre) et le poulet au curry.
La cuisine française offre tous les plats français traditionnels mais aussi des créations basées sur l’utilisation de produits locaux : poissons (en général mahi-mahi) à la vanille, viandes accompagnées de légumes et tubercules locaux, etc.

Votre voyage à Tahiti et ses Iles peut donc être aussi pour vous, l’opportunité de découvrir cette gastronomie plurielle inédite, attachante et inoubliable. Sans compter le bonus appréciable d’un choix exceptionnellement diversifié de vins français, californiens et australiens… Les très nombreux restaurants de Tahiti et ses Iles offrent des choix très larges et des prix tout à fait comparables à ceux qui sont pratiqués en Europe et en Amérique du Nord.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER !

Mettez-vous en mode "rêve" ! Et connectez-vous au Paradis ! Recevez nos offres spéciales et restez à l'affût des meilleures opportunités de venir vivre ou revivre votre rêve en vous abonnant à notre Newsletter !